Theatre au bac de français

10 novembre 2010

Commentaire composé sur l'Illusion comique de Corneille

 

Corneille

L’Illusion comique est une pièce de théâtre en cinq actes écrite par Pierre Corneille en 1635, représentée pour la première fois au théâtre du Marais en 1636 et publiée en 1639 chez François Targa.

Lorsque Corneille écrit cette pièce, il a 29 ans et a déjà écrit sept autres pièces de théâtre dont des tragédies et des comédiesL’Illusion comique marque un tournant dans la carrière littéraire de son auteur puisqu’après l’avoir écrite, Corneille n’écrira plus que des tragédies (sauf Le Menteur, 1643). Cette pièce peut alors apparaître comme l’aboutissement d’un apprentissage dans lequel l’auteur laisse éclater sa virtuosité littéraire. S’il n’est pas déplacé de parler de « virtuosité », c’est que Corneille condense dans cette pièce tous les genres théâtraux : « Le premier acte n’est qu’un prologue » qui s’inspire de la pastorale. « Les trois suivants font une comédie imparfaite » avec son personnage de commedia dell'arteMatamore. Cette « comédie imparfaite » évolue vers une tragi-comédie avec ces épisodes de rivalité, d’emprisonnement et de mort. « Le dernier est une tragédie, et tout cela cousu ensemble fait une comédie ». L’Illusion comique résume donc tout l’univers théâtral ; à travers cette pièce Corneille démontre qu’il maîtrise tous les genres théâtraux.

Commentaire composé sur l'Illusion comique de Corneille

 

Posté par Jean O Denis à 17:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

03 novembre 2010

Le Tartuffe ou L'imposteur

Tartuffe

Le Tartuffe ou l’Imposteur est une comédie en cinq actes (comportant respectivement 5, 4, 7, 8 et 7 scènes) et en vers (1962 alexandrins) de Molière représentée pour la première fois au château de Versailles le 12 mai 1664. Molière écrivit cette pièce en réaction aux agissements de la Compagnie du Saint-Sacrement. Elle ne comportait alors que trois actes. Quoiqu'ayant plu au Roi, elle fut aussitôt interdite sous la pression des dévots qui accusaient Molière d'impiété et lui reprochaient de donner une mauvaise image de la dévotion et des croyants. Molière, entre-temps, écrira et fera représenter plusieurs autres pièces célèbres: Dom Juan ou le festin de pierre en 1665, qui sera vite interdite sous la pression de la cabale des dévots; puis Le Misanthrope ou l'Atrabilaire amoureux en juin 1666, puis plusieurs autres divertissements, pastorales et comédies (dont L'Avare en 1668). Ce n'est qu'en 1669, après trois placets adressés au Roi et une fois la pièce entièrement remaniée, que celle-ci fut autorisée et connut un immense succès.

Le Tartuffe ou l’Imposteur

Posté par Jean O Denis à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

18 octobre 2010

Jean Baptiste Poquelin, Molière

 

imgres

Molière est le plus connu de nos auteurs de théâtre et de comédie en particulier. Il est donc étudié tôt dans la scolarité française. Pourtant, sa vie qui fut pleine de rebondissements, est assez mal connue, mis à part l'épisode de sa fin lors d'une représentation du Malade imaginaire.

Ce document propose donc une biographie détaillée du célèbre Jean Baptiste Poquelin sous forme de chronologie explicative. Les dates importantes de la vie littéraire, politiques, artistiques, y sont reliées. Il ne faut pas oublier que Molière fut un courtisan et que comme tel, il était au courant des faits marquants de son époque.

 

Molière, chronologie explicative

Posté par Jean O Denis à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,